Ne restera qu’un peu de vent
Poèmes de TATIANA ROY

  Ce troisième recueil de poèmes de Tatiana Roy, qui vit
à Vézelay depuis vingt-cinq ans, témoigne d’une inaltérable sensibilité au lieu, à son charme entêtant. C’est le Vézelay d’automne et d’hiver qui est transcrit ici, pluvieux et presque « slave », habité de rares figures, plus animales qu’humaines. Les poèmes sont imbibés de mélancolie sans pathos : une ambiance singulière se dégage, alliage de simplicité et de profondeur.
La perspective de la mort n’est pas niée ou rejetée, elle est intégrée au paysage, à sa place…

Rouge

         brasier soleil

         suspendu dans le vide

         glisse dans les coulées

         de l’invisible

         rouge et rond

         se pose sur la colline

        

         Soleil et mort

         voyagent ensemble.

48 pages/ Prix 19 €
Format 14x19cm
N° ISBN : 2-9509204-5-4

Couverture en quadrichromie :
quatre aquarelles de l’artiste russe Galina
 

COMMANDE

  > Bibliographie de l’auteur :

               En attendant l’éternité, poèmes, Grasset, Paris,  1972
               Châteaux d’Exils, roman, Balland, Paris, 1988

Chants de l’inaccueillie, poèmes, préface de Jacques Lacarrière, Domens, Pézenas, 1997

L’Ane sur la colline, récit, L’Or des Etoiles, Vézelay, 2001

 

Traductions :

La cuiller, de Boulat Akoudjava, Julliard, 1961.

Lioubimov, de Tertz Siniavsky, Julliard, 1963.

Le chemin de la lune, de Alexandre Kazantsev, Denoël, 1964.

Le verglas, de Tertz Siniavsky, Plon, 1965.

Pensées impromptues, de Tertz Siniavsky, Christian Bourgois, 1968.

Poèmes, de Ossip Mandelstam, L’Age d’Homme, 1984.